Jean-Claude Bonnet: « L.S. Mercier dans « Le ventre de Paris » »