Pierre Assouline: « Pour la plus grande gloire de la conversation » en collaboration avec le CAP