Robert Kopp: « Guy de Portalès et son temps »