Sam Stourdzé : « L’engagement de Chaplin, la mort de Charlot »