Laurence Bertrand-Dorléac : « La violence et le sacré dans l’art contemporain »