Michel Winock : « Comment Victor Hugo est devenu républicain »