Paul Lombard : « La justice des bien-pensants »