Alain Bosquet : « Un écrivain traverse le siècle »