Philippe Meyer : « L’humour : le dernier des métiers »