Romain Gary : « Le romancier et son public »