Michel Soutter : « Intermezzo cinématographique »