Yves Coppens : « L’histoire de l’histoire de l’homme »