Robert Guillain : « La naisance de l’Asie nouvelle »